Conclusion PDF Imprimer Envoyer

 

L’hépatite B aiguë se guérit en quelques semaines sans séquelle hépatique. L’hépatite chronique B nécessite plusieurs mois de traitement et, en cas de bonne réponse au traitement, la réplication virale s’éteint, même si on ne peut éradiquer totalement la présence du VHB dans l’organisme.

 

ans traitement, l’évolution de la maladie s’étale sur plusieurs décennies avec un risque de développer une cirrhose de l’ordre de 10%.

 

Le virus de l’hépatite B est très contagieux. Les patients porteurs doivent connaître les règles élémentaires d’hygiène.

 

Un dépistage systématique de l’entourage est indispensable pour pouvoir vacciner les personnes non protégées.