Hépatite D Imprimer

Aux cotés des hépatites A, hépatites B et hépatites C, il y a une forme d'hépatite plus rare qui est l'hépatite D. Le virus à ARN circulaire est à l'origine de cette maladie. Aussi appelé HDV, le virus de l'hépatite D ne se propage uniquement lorsque celui de l'hépatite B a déjà infecté le malade.

 

L'hépatite D est une inflammation de tissus hépatiques.

L'infection peut se produire en même temps que l'infection du virus de l'hépatite B (HBV) ou après avoir déjà été infecté par celui-ci.

L'infection se fait principalement par une contamination par transfusion sanguine, par rapports sexuels non protégés, ou par seringues infectées.

En France les cas sont très rares. Dans le monde, environ 12% des personnes infectées par le virus HBV sont aussi porteuses du HDV. En Roumanie, Russie, au sud de l'Italie, les pays Méditerranées, l'Afrique et l'Afrique du Sud sont plus touchés.

Le HDV est responsable de complications des malades porteurs du HBV en provoquant des insuffisances hépatiques.

Le virus de l'hépatite D est le virus le plus petit capable d'infecter des animaux. Sa structure est très semblable à cette d'un virus s'attaquant aux plantes appelé viroïde.

 

Symptome de l'hépatite D :

L'incubation du virus de l'hépatite D est de 3 à 7 semaines. Les symptômes sont la fatigue, l'anorexie, un état léthargique et les nausées. Pendant cette période, une coloration jaune de la peau est visible.

Une confirmation est faite grâce à un test sérologique.

 

Traitement de l'hépatite D :

Etant un virus, les antibiotiques n'ont pas d'effet sur HDV. Il n'existe à ce jour aucun traitement anti viral contre l'hépatite D.

Pour cette raison lorsque c'est nécessaire une transplantation du foie est étudié.

 

Prévention de l'hépatite D :

Toutes les mesures de prévention de l'infection du virus de l'hépatite B sera efficace contre l'infection du virus de l'hépatite D. Le vaccin de contre l'hépatite B ne protège pas de l'infection de du virus de l'hépatite D, même si elle protège de façon indirecte. L'immunoglobulne anti-HBV ne prévient pas contre l'hépatite D